La Compagnie

   La Compagnie des Atsaras est une association de loi 1901, crée en septembre 2014 qui rassemble des artistes de divers horizons autour des valeurs de partages culturels et humains. Fondée sur Paris, elle porte des projets artistiques chargés d’utopie. En rendant au quotidien sa poésie, par le biais d’ateliers ou en s’appropriant la rue, La Compagnie des Atsaras souhaite accompagner le public vers la prise de conscience de son potentiel créatif.

  En 2015, Léa Nataf, membre fondatrice de la structure, initie le premier projet de spectacle de la compagnie. Et le monde sera à Moi ! est un spectacle tout public, qui mélange masques, marionnettes et théâtre d’objets dans une esthétique foraine. L’émulsion de création de ce projet va faire naître un groupe actif au sein de la compagnie. Ce spectacle sera joué dans des espaces différents et devant des publics variés.

  Parallèlement des complicités naissent autour de projets réalisés au sein de l’École Internationale de théâtre Jacques Lecoq à Paris. La dynamique multiculturelle et l’exploration collective est une priorité pour La Compagnie des Atsaras. Les saints fous d’Atsaras n’ont pas de frontière, leur langue commune est corporelle et les messages qu’ils défendent sont universels.

  La compagnie se veut être une structure permettant à chacun de ses membres d’explorer sa créativité, de partager sa culture avec l’autre et d’échanger ses savoirs afin de permettre un enrichissement collectif, que ce soit interne ou avec le public, par le biais de spectacles et d’ateliers de qualités. C’est un état d’ouverture d’esprit à l’autre que l’on veut transmettre au public.

  Depuis juillet 2015, Le Zoo à manipuler, laboratoire marionnettique et interactif conçut par Shawan Lesser est un élément moteur de rassemblements pour les membres de la compagnie, apportant sa démarche d’initiation à l’art de la marionnette auprès du public lors d’événements variés.

  En Janvier 2016, le projet APOCALYPSE, le dernier cabaret avant la fin du monde ! rassemble une dizaine d’artistes, il est composé de deux équipes, une répétant sur Paris et une sur Barcelone.

  Une création en totale autogestion, utilisant la récupération comme mode d’expression, la rue et les toits comme espaces de création. A travers ce projet, c’est une génération d’artistes qui a grandit avec la mondialisation, qui s’exprime face à un monde qu’elle voit décliner en utilisant l’humour et la fantaisie du théâtre comme moyens d’action.

Depuis septembre 2016, La compagnie des Atsaras propose des ateliers théâtre hebdomadaires pour les enfants et les adultes à La Petite Académie du 12. Elle intervient aussi à l’école Jean Vilar (à Saint Denis) dans le cadre d’un parcours artistique d’une classe de CM1 autour de la thématique du voyage et l’initiation au théâtre masqué. La compagnie continue de participer à divers évènements. Issu de l’expérience de ces actions culturelles menées par Lucien Cassou et Marie Soriano, deux personnages masqués ont fait leur entrée dans la compagnie : Jean Paul et Bernadette Poulogroin qui viennent nous parler d’amour et d’actualité. Un spectacle avec eux est en cour de création : Nos Noces d’Argent.

En janvier 2018, elle héberge le projet de spectacle Escurial de Pauline Decaux.